Pages

Saturday, 3 August 2013

Le Trophée de l'Innovation en Education et le Label européen des Langues 2013

Le Trophée de l'Innovation en Education (Lauréat "Ecole et Apprentissage des Langues") décerné par Schola-ULB lors du 3e Forum des Innovations en Education pour les ateliers de langues en self-access de Ph. Bekaert.

Le Label européen des langues 2013 pour les ateliers de langues en self-access et le blog des langues de Ph. Bekaert.

Les ateliers de langues et ce blog des langues ont été récompensés dans la catégorie "Projet d'action individuelle" par le Label européen des langues 2013 lors de la cérémonie officielle de le remise des Labels qui s'est tenue le 16 mai 2013 au Parlement européen.


1. Les ateliers de langues
Création d’un espace-temps (sous la forme d’ateliers de langues) durant lequel les élèves ont librement accès à l’apprentissage des langues.


Création d’une ambiance de travail qui permet aux élèves de s’améliorer dans certaines compétences, de s’autogérer, de développer leur autonomie et leur sens des responsabilités.


Mise en place d’une pédagogie différenciée sous la forme d’ateliers de langues auxquels les élèves ont librement accès et mise à disposition de l’élève de tout le matériel nécessaire pour le travail à accomplir (fiches, lecteurs, dictionnaires, ordinateurs...)

Caractère particulier du système?

Développer ses compétences et pouvoir les situer, gérer son travail, prendre des initiatives, devenir autonome...

Dans cette optique...
1. les élèves ont conscience des lacunes qu'ils ont rencontrées précédemment et se dirigent vers l'atelier de travail qui va leur permettre d'y remédier;
2. ils participent d'emblée à l'organisation de la classe en prenant seuls des décisions.

Comment fonctionne l'accès libre?

Les élèves ont à leur disposition un grand nombre de documents (sous forme de fiches de travail) correspondant à leurs intérêts, à leurs envies du moment, à leur niveau de connaissances et à leurs compétences.


Les fiches de travail sont réparties par niveaux de difficulté (* / ** / ***) ; par compétences (compréhension à la lecture, compréhension à l’audition, expression écrite, expression orale).

Les enjeux des ateliers de langues en accès libre?
1. Les ateliers de langues s’inscrivent dans le cadre de la pédagogie différenciée et constituent donc « une démarche d’enseignement qui consiste à varier les méthodes pour tenir compte de l’hétérogénéité des classes ainsi que de la diversité des modes et des besoins d’apprentissage des élèves.»  (Article 5, 12° du Décret du 24 juillet 1997).

2. Ils permettent en effet de prendre en compte le rythme, les intérêts, les besoins, les styles d’apprentissage de chacun.  La finalité est toujours de tendre plus haut et donc, de… « …promouvoir la confiance en soi et le développement de la personne de chacun des élèves. » (Article 6, 1° du Décret du 24 juillet 1997) et aussi d’« …amener les élèves à s’approprier des savoirs et à acquérir des compétences qui les rendent aptes à apprendre toute leur vie… » (Article 6, 2° du Décret du 24 juillet 1997).

3. Les apprenants sont incités à assumer eux-mêmes leurs choix, à prendre des initiatives. Ils apprennent ainsi à être autonomes et à acquérir une méthode de travail personnelle et efficace.

4. Ils accomplissent des tâches linguistiques (portant sur les quatre aptitudes) en fonction de leur envie du moment et / ou de leurs intérêts ; les documents sélectionnés sont très divers, authentiques (pas de simples photocopies de pages de manuels !) et comportent des thèmes très variés.

5. Ils acquièrent le sens des responsabilités individuelles et apprennent le respect à plusieurs niveaux. Le respect des consignes, du matériel mis à disposition, du travail des autres  Education à la citoyenneté.

6. L'enseignant a l’occasion de circuler d’un atelier à l’autre et d’aider les élèves individuellement à leur demande.

7. Cohérence entre les stratégies méthodologiques développées au sein du système (méthodes de travail) et la programmation des séquences dans le cadre du cours en tronc commun.

8. Intensification des « contacts » avec la langue à l’extérieur de la classe - développer la curiosité au point d’aller consulter certains sites - souvent mentionnés, recommandés et utilisés par l’enseignant - afin de s’autotester (chez soi et donc en autonomie) ou de s’adonner à certains loisirs différemment (séries télé ou films DVD désormais visionnés en VO etc.).

9. Système accessible à tous : les plus faibles peuvent tendre, à leur rythme, vers un niveau plus élevé sans entacher le niveau ou la motivation des plus forts, qui eux aussi continueront à se former. Possibilité de travailler en autonomie mais aussi de se tourner vers les autres dans le cadre d’activités interactives ; possibilité d’entraide entre élèves Mixité sociale.

10. Evaluation formative et pratiquée par l’élève qui sera dès lors en mesure d’«apprécier le progrès accompli » et de « comprendre la nature des difficultés qu’il rencontre lors d’un apprentissage. [L’évaluation formative] a pour but d’améliorer, de corriger ou de réajuster cheminement de l’élève; elle se fonde en partie sur l’auto-évaluation.» (Article 5, 10° du Décret du 24 juillet 1997).

Pour l'évaluation, divers outils sont mis à la disposition de l'élève:
- les fiches autocorrection
- un dossier personnel
- un journal de bord
- le Cadre européen de référence pour les langues



Ces ateliers de langues ont déjà été récompensés par le Trophée de l'Innovation en Education (Lauréat "Ecole et Apprentissage des Langues") décerné le 3 février 2010 par Schola-ULB lors du 3e Forum des Innovations en Education.




2. Le blog des langues (ou la notion de continuité pédagogique parallèlement aux ateliers de langues)

Pour rappel le système différencié représenté par les ateliers de langues contribue  à...
1... développer une cohérence entre les démarches et les stratégies méthodologiques développées au sein du système (méthodes de travail) et la programmation des séquences d’apprentissage dans le cadre du cours en tronc commun  (exemples : éviter de tout vouloir noter avant de produire une situation à l’oral - juste les mots clés - ou de vouloir traduire systématiquement un texte pour le comprendre ; comment utiliser correctement le dictionnaire…) ; appréhender la langue et ses aspects différemment;

2... dans ma même veine, développer une véritable synergie ou une corrélation entre les deux approches (ateliers et cours collectif), désormais liées et indissociables;

3... prendre conscience de l’apprentissage des compétences dans un processus différencié, adapté à chacun, selon les dispositions de chacun, dont la finalité est toujours de tendre plus haut et donc, de  « […] promouvoir la confiance en soi et le développement de la personne de chacun des élèves. » (Article 6, 1° du décret du 24 juillet 1997). Et aussi d’ « […] amener les élèves à s’approprier des savoirs et à acquérir des compétences qui les rendent aptes à apprendre toute leur vie… » (Article 6, 2° du décret du 24 juillet 1997);

4... permettre d’intensifier les « contacts » avec la langue à l’extérieur de la classe ; de développer la curiosité au point d’aller consulter certains sites (souvent mentionnés et recommandés tels que Sky News, CNN, BBC,  deredactie.be, demorgen …) afin de s’autotester (chez soi et donc en autonomie) ou de s’adonner à certains loisirs différemment (séries télé ou films DVD désormais visionnés en VO ; chaînes musicales anglophones ; recherches de paroles de chansons…).

Dans cette optique de de continuité pédagogique a été lancée cette deuxième approche  complémentaire aux ateliers de langues, à savoir le blog des langues qui représente...
1... un environnement d’apprentissage avec activités [compréhensions essentiellement ; révisions et consolidations grammaticales ; vidéos ; liens internet (= invitations à en savoir plus sur les sujets proposés…)] postées pour chaque classe, en fonction des niveaux et avec évaluation formative (= motivation renforcée des élèves);

2... une continuité à domicile des pratiques développées en classe et préparation en prévision des évaluations certificatives  (= responsabilisation des élèves);

3... parallèlement aux ateliers de langues, une volonté de s’éloigner des méthodes traditionnelles, de créer un contexte propice à la continuité en dehors de la classe et à une appréhension différente de la langue.

L'apprenant devient un acteur du système ; il est mis au cœur du dispositif et a directement accès à des ressources. Exactement comme pour les ateliers, le blog offre la possibilité de personnaliser l’apprentissage : l’apprenant avance à son rythme ; il peut choisir des activités en fonction de ses faiblesses ou de ses envies du moment.


3. Le Label européen des langues

Il s'agit d’une distinction destinée à valoriser et encourager les projets innovants dans l’enseignement et l’apprentissage des langues.

Sont concernés tous les projets innovants émanant des établissements scolaires, des organismes d’éducation ou de formation, des milieux associatifs ...

Les critères de sélection sont stricts:

Le projet doit avoir une approche intégrée, c’est-à-dire qu’il doit montrer que les besoins des apprenants ont été identifiés et pris en compte (par exemple, l’utilisation des technologies de l’information et de la communication.

Le projet doit apporter une valeur ajoutée dans le contexte national, en améliorant l’enseignement et l’apprentissage des langues.

Le projet doit motiver les apprenants, rendre le contexte d’apprentissage plus attrayant et les inciter à améliorer leurs compétences linguistiques.

Le projet doit introduire des démarches pédagogiques nouvelles, innovantes et parfaitement adaptées aux apprenants concernés.

Le projet doit insister sur la dimension européenne (immersion ; rapprochement entre les cultures...).

Le projet est transférable et devenir source d’inspiration pour de nouvelles initiatives linguistiques (autres groupes, autres classes, autres langues...).



Critères pris en compte par le jury du Label européen des langues 2013  quant au projet  "Les ateliers de langues en self-access et le blog des langues"?

1. Impact sur les bénéficiaires:
- Motivation accrue;
- appréhension de la langue différente;
-méthodes de travail améliorées, voire corrigées (exemple: en compréhension à la lecture, ne plus vouloir absolument essayer de traduire tout le texte avant d'estimer pouvoir le comprendre ou en interaction orale, se contenter de quelques mots-clés au lieu de vouloir noter tout ce qu'on va dire à l'interlocuteur...);
-capacité de se prendre en charge, ensuite de se situer (situer son niveau dans telle ou telle compétence...) et donc d'apprécier le progrès accompli et de comprendre la nature des difficultés rencontrées; décider de la suite à donner ...;
-interactions entre apprenants (activités orales ou autres - aide apportée à un condisciple en difficulté, par extension, le cas échéant, à un élève primo-arrivant ou un élève intégré...); liens et solidarité renforcés;
-continuité de l'action en dehors de la classe: pratique de la langue à l'extérieur en fonction des choix, des envies... (sites de langues, d'actualités, de réseaux sociaux; films en VO, usage du blog de langues...).

2. Impact sur l'enseignant qui pratique ce type de pédagogie:
-il est incontestablement en parallèle avec les élèves lorsqu'il se déplace d'un atelier à l'autre pour donner des conseils ou procéder à une remédiation ici et là;
-un climat de confiance s'installe et il est perçu plutôt comme une sorte de guide;
-il a pris du recul vis-à-vis d'une méthode classique, frontale, ex cathedra.

L'avis final du jury:
"Ce projet, très structuré au niveau de la démarche pédagogique, est un modèle de blended language learning mettant à disposition des élèves du degré supérieur des outils et des supports d’apprentissage qui permettent une pédagogie différenciée  du néerlandais et de l’anglais en classe, mais aussi à la maison puisque le blog régulièrement remis à jour par le professeur permet aux élèves de faire de la remédiation à domicile ou d’améliorer leurs performances. De plus, ce projet utilisant les TIC comme support est centré sur l’apprenant et sur le développement de son autonomie (portfolio avec cadre européen de référence). Rôle essentiel du professeur qui pilote l’apprentissage."



A voir aussi:


Nouvelle publication de l'Union européenne (Décembre 2014); "Self-access language workshops and the language blog" in: "7-year European Language Label", pp.162-163 
http://ec.europa.eu/languages/library/publications/7-year-ell-llp-projects.pdf



Le reportage de No Télé (Info HO) du 17 mai 2013:
http://www.notele.be/index.php?option=com_content&task=view&id=25243&Itemid=31







L'article de Fanny Geeraerts du 23 mai 2013 dans l'Avenir: http://www.lavenir.net/article/detail.aspx?articleid=DMF20130523_00313866



La publication de la Commission européenne: http://ec.europa.eu/education/language/label/label_public/index.cfm?fuseaction=project_award&award_id=9160


L'Agence francophone pour l'Education et la Formation tout au long de la vie (AEF Europe): http://www.aef-europe.be/index.php?Rub=aef&page=405

 

Le reportage de No Télé (7 Jours HO) du 6 février 2010: http://www.notele.be/index.php?option=com_content&task=view&id=8885&Itemid=31








L'article de Terry Noterman du 10 février 2010 dans l'Avenir: http://www.lavenir.net/article/detail.aspx?articleid=410054



La page du Forum des Innovations en Education (Schola-ULB) et la vidéo consacrées aux ateliers de langues; catégorie "Ecole et apprentissage des langues": http://innovation-education.be/forum-des-innovations-en-education/edition-2010/













 
 


No comments: